Top articles

  • Etendue de rêves salés

    01 novembre 2010 ( #Raconte-moi une histoire )

    La Mer, miroir placide Aux reflets malicieux S'étend sans ride Au gré d'un vent capricieux Le doux parfum du sel S'éprend de ton corps Les vagues audacieuses à l'aquarelle S'inventent un décor La brise malmenant l'océan S'écrase sur les rochers Des vagues,...

  • Manège abandonné

    01 novembre 2010 ( #La boutique à souvenirs )

    Je suis assise sur un banc Face à moi, un manège d'enchantement Lui, qui tournait tout le temps Au plus grand bonheur des enfants La technologie l'ayant remplacé Ce manège restera abandonné Une fine pluie continue de le torturer Telle une dernière larme...

  • Fuite ou libération ?

    01 novembre 2010 ( #Nos pires cauchemars )

    Son cœur étouffe, ses battements ralentissent, deviennent de plus en plus faible pour enfin s'arrêter. Mais, il est encore chaud. Chaud de désespoir. Chaud de vie. Lentement, l'organe refroidissait par cette nuit amère. Le sang coulait abondamment d'une...

  • La saison de chasse

    01 novembre 2010 ( #Indignez-vous )

    La saison de chasse est de retour... C'est-à-dire, pour nous, des moments de crainte et de deuil. Nous, maitre des lieux, sommes piétinées par ces humains en ces temps. Pourquoi ? Nous n'en savons rien. Ce n'est ni pour se nourrir ni pour se défendre,...

  • Ephémère

    01 novembre 2010 ( #La boutique à souvenirs )

    Les douces fleurs du matin Faneront dès cette nuit Les cœurs emplis de chagrin S'adouciront sans un bruit La pluie douce, sauvage et fière Cessera en un murmure La tendre enfance sans barrière S'estompera en blessures Les larmes aux couleurs de haine...

  • Larmes de rage

    01 novembre 2010 ( #Nos pires cauchemars )

    La lame achève mon désarroi Aride est désormais ma foi Rage qui s'ébranle en moi M'assaille de peurs Esprit torturé, gestes trompeurs Sanglots sans fin de douleurs Du centre des ondes, Ecrire mènera ma ronde Rancœur indéniable profonde Assoiffée de vengeance...

  • La fierté de l'Enfant

    01 novembre 2010 ( #Indignez-vous )

    Ah, il est fier l'enfant ! Très fier. Il n'a que 12 ans et il est fier de porter une arme. Il n'a pas eut la joie de jouer avec un gun en plastique. Quand découvriras t-il que la guerre n'est finalement pas un jeu ? Quand reconnaitra t-il qu'il ne peut...

  • Amour en sang

    01 novembre 2010 ( #Après l'orage )

    L'ombre des arbres défile de chaque côté. La lune éclaire la nuit d'une lumière blême, maladive. Il y a du vent sans doute car les feuilles mortes volent, tourbillonnent avant de retomber brutalement sur le bitume. Une pluie forte bat à mes oreilles....

  • Mal-Être

    01 novembre 2010 ( #Nos pires cauchemars )

    Et voilà, je suis assise dans la cuisine. Face à ma mère, elle ne me comprend plus. Je réponds par des hochements de tête, mon esprit bien ailleurs. Je peux passer pour l'ado chieuse qui se rebelle contre ses parents. Si c'est ce que vous pensez, certes,...

  • Je suis une proie

    01 novembre 2010 ( #Nos pires cauchemars )

    Tout se joue sur cette année. Je dois m'accrocher malgré mes dérapages, m'accrocher maintenant ou tout sera perdu. Tout ce que j'aurais acquis facilement au cours de ces quatre piètres années. J'me suis promis de survivre, de me battre ! Mes certitudes...

  • Les mots du hasard - H1

    01 novembre 2010 ( #Séances d'entrainement )

    Pièce - Courronne - Fraise - Blanche - Bagues Je pénètre enfin dans l'église Aussitôt, l'ambiance me paralyse Les conversations se font discrètement Les enfants restent près de leur parents Aucun rire, ou ne serait c'qu'un sourire La pièce montée semblait...

  • L'apocalypse

    01 novembre 2010 ( #Séances d'entrainement )

    Commencez un poème par la dernière ligne de l'avant dernière page d'un roman au hasard. « Tandis que leurs voix montaient dans les hauteurs du ciel Elles furent rejointes par les voix de milliers et de milliers d'anges Qui eux aussi louaient et acclamaient...

  • Comme un sixième sens

    01 novembre 2010 ( #Mots pour mots )

    A ttendre à en crever. Les secondes se perdaient, les minutes s'écoulaient et les heures finissaient finalement par passer. Immobile, au beau milieu du temps, je patiente. J'attend une fois de plus. Ma vie pourrait se résumer à ça. Attendre que la douleur...

  • Mes brouillons

    01 novembre 2010 ( #Mots pour mots )

    B rouillon. Je ne fais que des brouillons. N'importe quand, sans exceptions. En pleine nuit jusqu'en cours. Quand l'envie me prend. Partout, sans exceptions. Du train jusqu'en plein champ. Quand l'inspiration me surprend. Mais je ne les recopie jamais....

  • Un pas de plus, un pas de trop

    01 novembre 2010 ( #Nos pires cauchemars )

    U n pas de trop. Un pas. Un autre. Encore un. Allé ! Tandis qu'une fragile ombre vacille dans le néant glacial, une âme se creuse, torturé par l'absence. Son visage blême d'angoisse se crispe à chaque pas de plus. Souffrance. Ses bras repliés contre ses...

  • A coeur ouvert

    01 novembre 2010 ( #Nos pires cauchemars )

    Besoin d'écrire. C'est plus fort que moi. Trop de pensés, de sentiments se bousculent dans ma tête. Besoin de t'écrire alors que je suis incapable d'aligner deux mots pour un texte. J'y arrive plus... Je bloque. Ma gorge refuse d'hurler sur le papier....

  • Je hais

    01 novembre 2010 ( #Nos pires cauchemars )

    C e regard, je le hais. Une fois de plus, elle est là. Elle me fixe, m'observe et me dévisage. Elle a pitié. Pitié de moi. Je la hais. Je la hais de m'offrir cette pitié misérable. Je n'en veux pas. Je la hais, elle et sa pitié misogyne. Elle le cache....

  • The Punkedelike Circus - Jongleurs

    01 novembre 2010 ( #Le spectacle doit continuer )

    Pendant ce temps, sous le chapiteau, le spectacle continuait sans eux. Sur scène, deux hommes avaient pris place, vêtus tout deux du même étrange costume. Une large salopette noire, décousue et poussiéreuse recouvrait leurs corps maigres et secs. Dessous,...

  • La berceuse contemporaine

    01 novembre 2010 ( #On compte les moutons )

    ♫ Fais dodo, Chut. N’écoute pas ces cris. Oui, c’est dur. Je sais. Pour moi aussi, tu sais ? Allons, je t’en prie, ne pleure pas. S’il te plait… Sinon, c’est foutu, je craque. Chut. Calme-toi… N’écoute pas ces insultes et ces coups. T’inquiète pas, ça...

  • Ma Palette

    01 novembre 2010 ( #On compte les moutons )

    A ma naissance, j'ai reçu une incroyable palette de couleurs. Mille et une couleurs différentes rayonnantes et chaleureuses. Une palette infinie. Ma palette. Pendant de longs et merveilleux moments, j'usais et usais encore de ce cadeau. Sans m'en lasser,...

  • Les mots du hasard - H2

    01 novembre 2010 ( #Séances d'entrainement )

    Église - Bonheur - Action - Whisky - Pâté Derrière le pâté de maison, Dans une ruelle sans saison, Je suis affalé dans un bar, Un verre de whisky par désespoir. J'ai cessé de croire au bonheur, Je ne désormais qu'avec mes peurs. Ca fait dix ans que je...

  • Ecoute-moi

    01 novembre 2010 ( #On compte les moutons )

    J'ai fait un rêve. Ah ? Me laisse pas ! Pourquoi ? J'ai pas envie. Raconte... Il était une fois... Ca sert à rien. Et alors ? Alors, continue ! Non. Tu t'fous d'moi ?! Mais... Bah quoi ? Bon, d'accord... Alors ? Rien. Comment ça ...?! Rien du tout. Vraiment...

  • Prière d'accrocher solidement les étoiles

    01 novembre 2010 ( #Raconte-moi une histoire )

    Maman, les p'tits bateaux, Qui vont sur l'eau, Ont-ils des ailes Pour voguer dans le ciel ? L'étoile que Dieu n'aura pas correctement accrochée aux cieux chutera. Le soleil implosera sous le changement brutal. Le monde sera plongé dans les ténèbres pour...

  • Pêche, pomme ou pamplemousse

    01 novembre 2010 ( #Nos pires cauchemars )

    Tes paupières papillonnent, alarmées, Le soleil se fait rare, puis ta vue se floue Rétines sombres et pupilles dilatées. Dans tes yeux, une poudre, un désir fou. Tes dents se déchaînent, trompeuses, Le sang perle au saveur de dépendance, Un goût avide...

  • Mon petit caillou blanc

    01 novembre 2010 ( #Raconte-moi une histoire )

    Cette histoire commence par l’absurde Un désert. Deux enfants Ne sachant ni l’un ni l’autre pourquoi ils sont là. Ils se regardent, ils ne se connaissent pas. Ils se défient du regard, jettent un œil sur leurs alentours. Rien. Des dunes de sable s’éloignent...

1 2 3 4 5 > >>