Un jeudi de plus

Publié le 25 Février 2012

Faut que je prenne l’air.

Ca devient suffocant là… J’étouffe, putain. J’étouffe ! Laissez-moi respirer encore un peu… Laissez-moi vivre, s’il vous plait. Je ne vous demande pas grand-chose, si ? Pitié… Laissez-moi juste un peu d’air. Mais non. Cela ne vous dit pas…

Faut que je sorte de là.

Ce n’est pas une envie. Ce n’est même pas un besoin… C’est juste une nécessité. A ma survie sans doute. Il ne pleut même pas. Quel dommage… J’aurais tant aimé marcher sous la pluie. Elle aussi me lâche dans mes moments. Même elle…

Faut que je respire.

Eclater. Puis ramasser les morceaux… Mais pas ici. Certainement pas ici. Pas question. Ils seraient bien trop heureux. Alors il faut tenir… Encore un peu. Après on sort. Promis. Après… Après on se prend une pause. Une putain de pause parce que ça fait des années qu’on l’attend celle-là…

Faut juste que je pleure.

Ca ira mieux après. Car ces choses-là soulagent malheureusement… Car ces choses-là soulagent douloureusement. Ravaler sa rage une fois de plus. Tout lâcher mais attend ! Pas encore…Pas encore. Ils nous verraient nous éclipser et, ça non plus, il ne faut pas.

En attendant… Faut que j’écrive.

Pour tenir encore. Quelques instants en suspension. Juste histoire de ne pas perdre la face. Ne pas la perdre complètement… C’est tout ce qu’il nous reste. Des apparences. Mais ils y croient. Les masques dansent. Qui saura voir derrière ? Qui saura lire entre les lignes ? Qui saura la suite… ?

Rédigé par Rime

Publié dans #Nos pires cauchemars

Repost 0
Commenter cet article