La Gamine

Publié le 20 Juillet 2011

Petite fille perdue

Longtemps s’est cherché,

Cœur de détenu

A bien failli abandonner.

 

Il t’a fait du mal

Toujours en silence,

Grande ronde infernale

T’en avais pas conscience.

 

On t’avait pas expliqué

Alors toi, tu l’as cru,

Ton corps t’appartenait

Si seulement t’avais su.

 

Les bras striés,

Des doutes plein la tête,

Le cœur en papier,

Il suffirait d’une allumette.

 

T’y crois et t’abandonnes

Tu tombes pour te relever,

Ta chair encore résonne

Des cris retenus sous-cutanés.

 

Après avoir tout envoyé en l’air

T’es arrivée à un carrefour,

Une voie pour changer d’air

T’as décidé d’y faire un tour.

 

Les bras striés,

Des doutes plein la tête,

Le cœur en papier,

Il suffirait d’une allumette.

 

T’as juste saisi une plume

Et désormais t’uses ta mine,

Tes horizons et ton visage s’allument

Ca vaut mieux que l’amphétamine.

 

Et moi, face à tout ça

Je me sens tellement futile,

Ton sourire n’est pas toujours là

Alors je fais tout pour me rendre utile.

 

Petite fille perdue

S’est finalement retrouvée,

Cœur de détenu

S’est enfin évadé.

 

Les bras striés,

Mais des envies plein la tête,

Le cœur voulait s’envoler,

Il suffisait d’une comète.

Rédigé par Rime

Publié dans #Après l'orage

Repost 0
Commenter cet article

NsL 21/07/2011 22:29



C'est normal que j'ai les larmes aux yeux ?