Connaissez-vous l'histoire...

Publié le 11 Avril 2013

Un macaron tétraédrique au poisson pané goût whisky vivait malheureux en haut d’un donjon. Mais, un jour, son cousin le Paris-Brest au saumon à bigoudis vint au pied de la tour où son compagnon était retenu prisonnier et lança :

 

-         Je viens pour remplir ma part du marché !

-         Il était temps ! Voilà trois nuits que je te cherche du regard par ma fenêtre, à la quête de ta chevelure de feu !

-         J’ai été retenu par le chat au sourire de lune et aux yeux de Joconde. Mais, voici ton affaire !

 

Elle lui lança, avec une puissance inédite pour son corps de pâtisserie, un sac en toile de jute verte à fleurs bleues et noires assez volumineux. Il le réceptionna maladroitement et examina rapidement son contenu.

 

-         On avait dit blanc ! Pas gris !

-         Le marchand était bleu de rage congestionnée, aussi en est-il devenu grassouillet… Toutes mes excuses, mais tu devras t’en contenter. Et puis, ce n’est pas si différent…

-         Ah si je me trouvais en face de toi, sois bien sûr que je te coudrais les lèvres et te jetterai aux Humains ! C’est la couleur du rachat et de la matière existentielle !

-         Mais le gris sera la couleur marquée de son mélange avec le noir, la sincérité vidée de son sens ! Pareil à la vie elle-même ! Le gris est la magique couleur de la vie ! N’est-ce pas ce dont à quoi tu aspires ?

-         Non, par les pommes du pin du grand Juste ! Je veux du faux, de l’invraisemblable. Vivre d’illusions pour finir par vivre sans exister !

-         Par les convulsions des dieux de mes ancêtres… je m’en retire chez mon papa. Au revoir, cousin !

 

Elle fit volte face et s’en fut.

 

Le lendemain, on retrouva le corps de ce cher macaron en bas de son donjon, sans la moindre trace de ce sac en toile de jute verte à fleures bleues et noires assez volumineux.

 

                                                                                                The end.

                                                                           (N.B. : La suite au prochain épisode !)

 

Indice : Le sac est vide. Ou plein.

Indice (bis) : Il est en toile de jute vertes à fleurs bleues et noires.

Indice (ter) : Et assez volumineux.

 

P.S. : On ne pourra pas répondre à chaque lettre de fan, merci de votre compréhension.

Rédigé par Rime et Yin Yang

Publié dans #A quatre mains

Repost 0
Commenter cet article